Archives du mot-clé suspense

Sophie G. Winner – ALE2100 – Tome 1

ale2100Imaginez les jeux vidéo de 2025. Vous branchez votre casque, et hop, vous voilà immédiatement immergé dans des mondes virtuels incroyables. L’interface est parfaitement fluide : plus besoin de clavier, de souris, de manette, tout est piloté par la pensée.

Ce futur possible, c’est le quotidien de Lola, jeune étudiante à l’aise dans ses baskets. Quand on lui propose de participer au test d’un jeu d’un genre nouveau, avec la promesse d’un joli pactole pour l’équipe gagnante, elle ne peut pas refuser. Surtout qu’elle aimerait bien avoir un peu d’argent pour pouvoir voyager sur les traces de son père…

Elle découvre donc ALE2100, où la principale nouveauté est le réalisme de toutes les sensations : chaud, froid, mouillé, douleur, etc. L’environnement est celui de la Terre en 2100. Enfin, la Terre en 2100, imaginée par les concepteurs du jeu en fonction d’un es scénarios possibles de l’évolution de notre planète, et pas un des plus optimistes.

À travers les différents tableaux, Lola, et le lecteur avec elle, découvre les conséquences possibles des comportements humains d’aujourd’hui à l’échelle d’un siècle. On a beau savoir que le futur ne sera pas forcément rose, ça fait parfois froid dans le dos, et nous amène à réfléchir au futur que l’on souhaite pour nos enfants…

Malgré quelques rares maladresses vite oubliées, le livre nous emporte à un rythme soutenu, l’auteur nous tient en haleine pendant plus de 600 pages avec plusieurs intrigues qui s’entremêlent : dans la vie réelle, Lola vit avec Lucas une relation qu’elle voudrait un peu plus profonde (qu’elle se le dise ou non). Son quotidien dans sa famille recomposée est plutôt agréable, mais l’absence du père est un réel poids. Dans ALE, un mystérieux personnage fait son apparition, il est coincé dans le jeu. Et si Lola allait chercher à le délivrer ?

Au croisement des genres, à la fois roman d’aventures et dystopie, ALE2100 est un livre qui pousse le lecteur à se poser des questions sur ce qu’est devenu le monde aujourd’hui, et sur ce qu’il pourrait devenir. On peut être d’accord ou pas avec ce qu’elle pense, avec la façon dont elle perçoit et juge les choses, mais on ne reste pas indifférent.

En tous cas, on souhaite à l’auteure tout le succès qu’elle peut espérer !

Le lien amazon : Sophie G. Winner – ALE2100 – Tome 1

Le lien babelio :

Publicités

Sébastien Chevrey – Star adolescente

IP4Quatrième et dernier tome paru à ce jour dans la série Inspecteur Poivrot de Sébastien Chevrey, « Star adolescente » renoue avec davantage d’humour que « Meurtre au sauna », pour critiquer avec une belle énergie les travers du show biz et du star system. Une petite citation pour vous mettre dans l’ambiance :

« Faut atterrir. Avant, le show-business c’était sexe, drogue et rock’n’roll. Maintenant y a plus le rock’n’roll. »

Les menaces de mort qui planent sur King B. (j’adore la façon à la fois drôle et tordue qu’a l’auteur pour faire des références) amènent même nos deux enquêteurs, Poivrot et Sherlock, à vivre une scène complètement surréaliste en Arkansas. C’est totalement délirant et absolument génial !

Et même si ça doit mettre un peu plus la pression à l’auteur, je dis : vivement la suite !

Le lien amazon : Sébastien Chevrey – Star adolescente

Le lien babelio :

Sébastien Chevrey – Le tueur des séries

IP2Dans ma série d’articles sur Sébastien Chevrey, je vous présente aujourd’hui le deuxième tome des aventures de l’inspecteur Poivrot, « Le tueur des séries ».

Ce livre est aussi agréable à lire que le premier de la série (Le cadavre était mort). On retrouve avec bonheur dans cet épisode les mêmes ingrédients qui ont fait la réussite du premier : humour, critique du genre policier, auto-critique en temps réel. Ce qui ajoute du sel ici, ce sont les références, sur lesquelles est basée l’intrigue.

Si je vous dis : Las Vegas, Miami, Manhattan, vous me dites…

Si je vous dis : train, Agatha Christie, vous me dites…

A vos claviers 🙂

Le lien amazon : Sébastien Chevrey – Le tueur des séries

Le lien babelio :

Sébastien Chevrey – Le cadavre était mort

IP1J’ai passé un si bon moment à la lecture du « Livre Parfait » de Sébastien Chevrey il y a quelques jours que je me suis empressée d’aller visiter son site, pour voir s’il avait publié d’autres livres.

Quelle bonne surprise de découvrir plusieurs séries de nouvelles qui avaient l’air toutes aussi alléchantes les unes que les autres ! J’ai choisi de commencer par les aventures de l’inspecteur Poivrot, dont le premier volume s’intitule « Le cadavre était mort ».

Dans cette série, menée avec le talent et la verve qui caractérisent l’auteur, le lecteur va vivre « des enquêtes totalement folles menées par un inspecteur certes doué, mais uniquement lorsqu’il est ivre ! »

Tout comme l’enquête, le personnage de Poivrot est caricatural. Cynique. Grotesque. Détestable. Insupportable parfois. Mais doué ! Sébastien Chevrey tourne ici en dérision le genre de l’enquête policière tout entier, quelle qu’en soit la forme : nouvelle, roman, série télévisée… en créant une nouvelle catégorie : l’ironique-thriller. Tout le monde en prend pour son grade : la justice, les médias, Dan Brown et les auteurs à succès… C’est totalement jouissif. Et on en redemande. L’humour de l’auteur est certes parfois navrant (c’est lui-même qui le dit, car en plus de se moquer des autres, il se moque aussi de lui-même, ce qui le rend encore plus sympathique à mes yeux), jugez donc sur ce simple exemple : l’assistant de l’inspecteur Poivrot se nomme… Sherlock ! Mais du début à la fin du livre, on a le sourire au coin des lèvres, et la distance que prend l’auteur avec sa propre histoire au fur et à mesure qu’elle se déroule est absolument géniale.

On veut en lire d’autres (enquêtes), et ça tombe bien, il y en a déjà 4, et il y en aura encore plus, car l’auteur prévoit d’en publier une par mois !

Le lien amazon : Sébastien Chevrey – Le cadavre était mort

Le lien babelio :

Sébastien Chevrey – Le Livre Parfait

LivreParfaitLa semaine dernière je suis tombée un peu par hasard sur ce livre qui était temporairement gratuit sur amazon. Il est aujourd’hui à 1€29, et je vous encourage chaudement à l’acheter : je peux vous certifier que vous passerez un bon moment, ce livre est tout simplement jubilatoire !

De quoi s’agit-il ? Rien de moins que du « Livre Parfait », avec des majuscules, s’il vous plaît ! Voici un extrait de la présentation de l’auteur :

« Un auteur vient de terminer le manuscrit du Livre Parfait […]. Il devrait être heureux, pourtant sa vie va se transformer en cauchemar. Une organisation puissante le poursuit, n’hésitant pas à semer la mort. »

Avec une parfaite maîtrise du suspense, avec un sens de l’humour à toute épreuve, Sébastien Chevrey nous entraîne dans une aventure au rythme haletant, et en profite pour faire une critique du monde de l’édition aujourd’hui. Un monde en pleine mutation, dans lequel il n’est pas toujours facile de savoir qui a raison et qui a tord, qui est le « méchant » et qui est le « gentil »…

Le lien amazon : Sébastien Chevrey – Le Livre Parfait

Le lien babelio :

David Gaughran – Si tu vas dans les bois

if-you-go-into-the-woods-by-david-gaughranSi tu vas dans les bois est un recueil contenant deux nouvelles teintées de fantastique.

Dans la première, Jiri est attiré par la forêt voisine et les mystérieux oiseaux qui y habitent. Avec un sens certain du suspense, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout dans un univers mystérieux et inquiétant. D’habitude le fantastique n’est pas ma tasse de thé, mais j’ai apprécié la lecture facile de ce court récit. On peut cependant lui reprocher une chute un peu maladroite, qui aurait pu être amenée de façon plus subtile à mon sens. À moins que ce ne soit un effet de la traduction ? Il faudra que je lise le livre en anglais à l’occasion…

L’autre nouvelle, le bouton de réinitialisation, est située à Stockholm, au cœur de l’hiver. « Linus Eriksson, un divorcé vivant seul dans un studio, a un problème de mémoire : ce n’est pas lui qui ne se souvient de personne, ce sont les autres qui ne peuvent que l’oublier. » Cette description de l’éditeur est alléchante… malheureusement des incohérences empêchent le lecteur d’adhérer vraiment à l’histoire : si tout le monde l’a oublié, pourquoi son ex-femme se souvient-elle de lui ? Et si lui-même n’a pas perdu la mémoire, comment a-t-il pu oublier le rendez-vous avec son fils, alors même qu’il semble se plaindre de ne pas le voir assez ? C’est dommage, car je trouve qu’il y avait dans ce scénario un potentiel que l’auteur n’a pas su exploiter pleinement.

Le lien amazon : David Gaughran – Si tu vas dans les bois

Le lien babelio :